L'Aquinumien de la première heure...

Aujourd’hui, nous vous avons concocté un Askinum bien particulier. Tenez-vous prêt, voici l’histoire de François-Xavier Bodin… 

François-Xavier Bodin (googlez "fxbodin" pour savoir tout ce que Google a retenu sur lui) aime à se définir comme "le plus ancien membre de la génération Y".

En effet, il est tombé dans la communication électronique (pas encore numérique) pendant son service militaire au Gabon (1984) comme radiotélégraphiste, a acheté son premier ordinateur, un Amstrad 6128 sous CP/M faisant tourner Turbo Pascal, dès le début de ses études de Sciences Éco (1985) alors que les examens d'informatique se font sur papier, puis joue avec l'hypertexte, la PAO, les bases de données distantes, l'infographie, l'audiovisuel et la télématique pendant ses deux ans à l'ISIC (vous avez reconnu le multimédia ?). À l'issue de quoi, chargé de missions "NTIC" à la Région Aquitaine, il revient fin 1992 d'une réunion au ministère de la Recherche avec une note de service : pourquoi il faut raccorder les universités d'Aquitaine à "Internet". À quoi ? Je vous explique...

Bref : de ses 8 années de collaboration pour la Région, il retire non seulement la chance d'avoir participé au déploiement de "ce nouveau réseau à la mode sans modèle économique" (pour citer un DG de l'Opérateur Historique rencontré en RV), à la création des premiers fournisseurs d'accès locaux, l'envol du WWW avec Mosaic, Netscape navigator... la connaissance de comment tout ça marche sous le capot, une solide méthodologie de conduite de projets numériques et la compréhension des utilisateurs ainsi que l'amitié et la confiance des entrepreneurs du numérique régionaux avec lesquels il a animé plusieurs projets fédérateurs. Sa dernière mission pour l'institution —  chef de projet Web — livrée, fxbodin se tourne vers le privé

C'est là que se situe, il était temps, la création de son premier "site perso" selon la terminologie des années 1999-2000 qui va au fil des évolutions tourner au blog avec 2 axes : "les Chroniques de l'Iboga", journal de bord de ses sorties en bateau sur le bassin d'Arcachon (https://fxbodin.com/iboga) tenu avec une inquiétante régularité depuis maintenant 21 ans ; et son blog pour les autres sujets, notamment professionnels le "e-Moleskine d'fxbodin" (https://fxbodin.com/) au débit nettement moins soutenu. 

François-Xavier Bodin est alors recruté par le serial entrepreneur Emmanuel Etcheparre pour encadrer l'exploitation, l'animation, le développement et le design de son réseau social dédié aux passionnés du vin du monde entier Wine Alley. Un projet dans le giron de l'entrepreneur emblématique de l'époque à Bordeaux : Nicolas Gaume. On est en pleine "bulle internet" : l'argent coule à flot dans les projets web. À Wine Alley, il participe notamment à la conception et la mise en œuvre de services B2B précurseurs comme une cote des vins de collection basée sur les ventes aux enchères mondiales, une plate-forme de mise en relations de traducteurs multilingue spécialisés avec les clients, un marché à terme de contrats sur les grands crus. Mais l'éclatement de la bulle internet entraîne la société, pas encore rentable, dans son souffle.

Une collaboration très fructueuse avec l'agence pionnière du e-learning Addeo, de Jacques Peyrondet lui permet d'enrichir son expérience des méthodes de pédagogie interactive modulaire, simulateurs, réalité augmentée...

L'appel du concret après ces années dans le "virtuel" du numérique : avec quelques Pieds Nickelés (ça, c'est une référence de boomer !) de ses relations, il se lance dans l'importation et la vente directe de parquets massifs. Roumanie, Turquie, Portugal, Alsace, Périgord, Marseille... pour les fournisseurs, Leclerc mais surtout la vente directe sur... internet, pour les marchés, la découverte du produit, de l'importation, la logistique, les clients... une aventure rapidement devenue solo, riche de rencontres et d'expériences mais pas de profits : les marges, le volume, tout ça... C'est pourquoi en parallèle de Bois et Parquets de France, sa marque, il va revenir en territoire connu.

Vers 2005, apparaît le "Web 2.0" ou web social ou "read-write web", avec sa blogosphère, ses plateformes de mutualisation de contenus, et ses premiers réseaux sociaux. Les Chroniques de l'Iboga deviennent un blog et le bac à sable des expérimentations techniques de leur auteur. Une communauté bordelaise de blogueurs à l'esprit facétieux se réunit une fois par mois sous le label République des Pintes (oui : 🍺 ) et le hashtag — ça existe déjà — #RdP_Bx, sous la non-direction de @fxbodin après et avant plusieurs autres non-animateurs. L'été, @fxbodin participe aux rencontres nationales "Blog on the Beach" initiées par @Altaide_JF au Cap-Ferret avec qui il partage une passion pour la voile.

À partir de 2008 commence un nouveau chapitre de sa carrière avec son statut d'indépendant. Bois et Parquets de France devient BX France pour porter ses prestations de consulting, conduite de projet, formation, développement Wordpress, conseil social media (son compte Twitter @fxbodin est créé en juin 2007, sous l'impulsion de la bande du "Blog on the Beach" ; son compte Facebook août 2007). Une mission auprès de la MAIF dans l'équipe du tout nouveau site web donne de l'impulsion à une série de missions diverses. Il faut bosser. Caisse des Dépôts, Cap Métiers, Réseau Ferré de France, un journal d'annonces, groupe SeLoger la MAIF encore…

Le tournant en 2011 avec une prestation auprès de Cap Sciences qui lui ouvre l'univers de la scénographie d'exposition ou muséographie.

La même année, François-Xavier Bodin participe avec un noyau de professionnels du numérique — entrepreneurs, consultants, indépendants, salariés, fonctionnaires etc. — à la création d'Aquinum. Alors que les entreprises pouvaient facilement se retrouver au sein de syndicats ou d'associations professionnelles nationales ou locales, Il n'existait pas en effet de groupement professionnel pour les individus. Il explique ses motivations dans ce billet : https://www.fxbodin.com/blog/2010/09/27/pourquoi-je-participe-a-la-creation-dune-association-des-professionnels-du-numerique-en-aquitaine-2/

Toujours est-il que cette spécialisation dans l'expérience de visite culturelle, scientifique ou technique au travers du numérique va prospérer avec des contributions à de passionnants chantiers : Cité du vin, Lascaux 4, Écomusée de Marquèze, Maison Écocitoyenne, maison natale de G. Clemenceau, design d'un parcours hybride pour la Piste des Géants (Toulouse)...

Entre-temps, de 2014 à 2020, François-Xavier Bodin a fondé et dirigé avec son associé James Anderson une startup dédiée au marché de l'interprétariat simultané de conférences, pour le marché du grand événementiel. D'énormes satisfactions, le rollercoaster émotionnel et... l'entreprise ne survit pas à l'impact de la crise sanitaire début 2020…

François-Xavier Bodin avait dû laisser un bon souvenir sur le marché du design de service en muséographie puisque, dès 2020 et malgré le contexte que l'on sait, il rebondit avec de belles missions : l'expo Esprit Critique pour Universience, la stratégie numérique du projet TARMAQ (vous en entendrez parler) et ces jours-ci une nouvelle mission pour une application de visite en réalité augmentée pour Verdun.

À suivre.

Au courant de toutes ces belles années, voici l’anecdote sur Aquinum qui a su marquer notre cher @fxbodin…

“ Alors, anecdote, souvenirs…

Cette journée où les aquinumiens de la première heure ont fait rayonner à Paris les talents du numérique aquitain en s'invitant une journée entière à la Cantine — modèle parisien du Node. Une journée de conférences, assez peu suivie, il faut l'avouer, mais bien couvertes en billets de blogs et relais social medias. Mais surtout — c'est l'anecdote — une Traversée de Paris, depuis la Gare Saint-Jean, avec Thomas Parisot @oncletom, chargés de valises pleines de 🥓 victuailles régionales des Capucins, et de 🍷 vins de Bordeaux pour allier l'indispensable au nécessaire... Compte-rendu de la journée : Hackinum, ou « les aquitains hackent La Cantine »”.

AQUINUM - C/O Le Node
12 rue des Faussets - 33000 Bordeaux
Réalisation et maintenance par